Accompagner la grossesse grâce aux médecines douces

LES CONSEILS DES THÉRAPEUTES VANAYOGA


Saviez-vous que vous pouvez prendre rendez-vous avec des thérapeutes en médecines douces au studio VanaYoga ? Pour cet article un peu spécial, nous sommes parties à la rencontre de ces thérapeutes pour en savoir plus sur leurs offres.


Nous avons rencontré une équipe de nanas très sympathiques et passionnées par leurs métiers, dont les domaines d’expertises se complètent pour vous proposer un accompagnement global du corps et de l’esprit. Et parce qu’on a remarqué un petit baby-boom post-confinement, on s’est dit que le sujet de la grossesse pourrait intéresser certaines d’entre-vous :)


Pour cela, nous avons demandé à chaque thérapeute de nous livrer quelques conseils selon sa spécificité. Yoga, ostéopathie, réflexologie, micro-nutrition, naturopathie… toutes ces médecines douces se complètent et permettent un accompagnement avant, pendant et après la grossesse. Cela donne un article bien complet (et bien long haha) mais vous pourrez y puiser ce qui correspond le plus à vos besoins !

Allez, laissons la parole aux thérapeutes et voyons ensemble en quoi consiste ces pratiques, quels sont leurs bienfaits sur le cycle de la femme et comment les appliquer !


Mathilde, Isabelle, Florence et Tiphanie, thérapeutes chez VanaYoga ©Les Carnets de Vannes


❥ ACCOMPAGNER LA GROSSESSE AVEC LE YOGA : LES CONSEILS DE JULIETTE


Le Yoga prénatal pour préparer la grossesse


Les bienfaits du Yoga Prénatal


Le Yoga Prénatal est un cours de yoga adapté à la grossesse. Le corps change, évolue et se transforme tout au long des 9 mois. Grâce à cette pratique, la femme enceinte peut continuer à être active, en pleine conscience des changements intérieurs et extérieurs qu’elle vit à chaque instant.

En connaissant mieux son corps et ses possibilités, elle sera plus connectée à ses besoins et à ceux de son bébé. Le yoga prénatal favorise une grossesse plus harmonieuse, en aidant aussi à diminuer ou éliminer certains symptômes gênants (constipation, remontées acides, nausées, troubles du sommeil, douleurs dans le dos, problèmes de circulation, etc.). Les cours préparent également à l’accouchement : ouverture du bassin, exercices de respiration et positions favorisant la relaxation.


Parmi les bénéfices du yoga prénatal, on compte le développement de la confiance en soi, par la connaissance et le contrôle de son corps, de sa respiration et la gestion de ses émotions. En comprenant chaque étape, l’évolution de son corps, les besoins du bébé, la femme vit une grossesse épanouissante. Elle se sent soutenue et accompagnée pour vivre sereinement ce moment magique de sa vie.


Quand commencer ?


Dès le début du deuxième trimestre, la femme enceinte pourra profiter du regain d’énergie pour renforcer les muscles des jambes, préparer progressivement l’ouverture du bassin, et s’étirer pour garder un maximum de mobilité et de confort.

Il n’est jamais trop tard pour venir. Certaines femmes commencent les cours de prénatal au huitième mois. L’apprentissage sera plus court et moins ancré, mais elle découvrira certains outils indispensables pour gérer la fin de la grossesse et l’accouchement.



LE YOGA POST NATAL POUR CONTINUER À PRENDRE SOIN DE SOI !


Nous parlons beaucoup de Prénatal, mais qu’en est-il du Yoga Postnatal ? Quels sont les bénéfices de cette pratique ?


Les femmes reçoivent souvent beaucoup de soutien et d’amour durant leur grossesse.

Selon l’accouchement et le bébé, le vécu de chacune en tant que nouvelle maman, ou maman d’un autre enfant sera différent. La récupération physique et émotionnelle variera également d’une femme à une autre. Cette phase post-accouchement peut être difficile à vivre, car très forte en émotions et en changements. A ce moment, plus que jamais, la femme a besoin d’être soutenue, aimée, entourée.


Le yoga se pratique, même avec de grandes restrictions physiques. Les mouvements articulaires, les exercices de respiration, de relaxation et de méditation favoriseront le retour à la forme physique et à la stabilité émotionnelle. Ensuite, lorsque le corps est prêt, les cours de yoga postnatal peuvent commencer (généralement entre 4 semaines et 3 mois). Avec l’aval du médecin, on démarre doucement. La première séance, nous échangeons, sur l’accouchement et comment la femme se sent dans son corps aujourd’hui. De là, on teste différentes séries d’exercices permettant une rééducation douce et respectueuse du corps de chacune.


Une séance de yoga postnatal permettra notamment de :

- Stimuler le renforcement du périnée.

- Ramener de la tonicité à tout le corps (jambes, bras…).

- Corriger la lordose (courbe au niveau des lombaires) causée par le poids du ventre au troisième trimestre. La colonne retrouve ainsi sa forme et santé originale.

- D’apaiser aussi les tensions émotionnelles, en apportant un équilibre par la connexion à sa respiration et donc à soi-même.


Une heure où la femme vient pour se faire du bien, se concentrer sur elle-même, pour prendre soin d’elle-même. Durant le cours de postnatal, le professeur de yoga sera aux petits soins pour adapter la séance selon ses besoins. Un vrai moment pour soi, avec soi !



LE YOGA PARENTS BÉBÉ : UNE NOUVELLE PRATIQUE !


Lorsque le bébé a 2-3mois, le(s) parent(s) peuvent venir au cours Parent(s)-bébé, une séance alliant mouvement et connexion avec le bébé, un moment de partage et de transmission du yoga en famille.


Le bébé s’éveille très rapidement et ressent fortement l’impact de son environnement et des énergies autour de lui. Le yoga lui permettra de renforcer un processus déjà naturel pour la plupart des bébés, en se concentrant sur les éléments positifs et équilibrants :

· Développement du lien avec ses parents.

· L’apaisement et l’adaptabilité.

· Un sommeil régulier.

· Développement de la motricité du bébé.

· Stimulation du système digestif notamment contre les coliques du nourrisson.

· Stimulation du système nerveux par les massages.

· Diminution de la frustration que peut sentir l’enfant dans les phases de développement (les dents qui poussent…).

· Equilibre de vie, avec une routine yoga.


Et pour les parents ?

Pratiquants de yoga ou pas, ils y trouvent aussi des bienfaits. La mère se remet en forme et soulage les maux de dos causés par l’allaitement et le portage du bébé. Les parents apprennent à mieux communiquer avec leur bébé (toucher, son, regard…). Enfin, ils se sentent soutenus et accompagnés dans une phase cruciale de la vie, celle où la vie nait et grandit !


MERCI À JULIETTE, FONDATRICE DU STUDIO VANAYOGA ET PROFESSEUR DE YOGA

"Le yoga s’est vite imposé comme une évidence et un équilibre dans ma vie. Pratiquante depuis 7 ans et professeur depuis 3 ans, j'ai ouvert mon propre studio de yoga, VanaYoga, à Arradon en début d'année, pour partager ma passion avec mes élèves. Formée en Inde, en Ashtanga et Hatha yoga, et en yoga prénatal au Népal, j'enseigne toutes les disciplines traditionnelles du yoga et je continue de me former pour aller toujours plus loin sur mon chemin du yoga et pour mieux vous guider dans le vôtre."

→ Retrouvez tous les cours de Juliette sur le site VanaYoga ici


❥ ACCOMPAGNER LA GROSSESSE AVEC L'OSTÉOPATHIE : LES CONSEILS DE MATHILDE



Grossesse et ostéopathie


Pendant cette période si singulière dans la vie d’une femme, il est nécessaire de prendre soin de soi ! Le suivi ostéopathique pendant la grossesse est important pour s’assurer de la bonne mobilité de toutes les structures : articulaires, musculaires, viscérales, crâniennes, circulatoires... En effet pendant ces 9 mois de grossesse, le corps de la future maman observe des changements tant morphologiques que hormonaux… Plus le corps dans son ensemble est mobile et harmonieux, moins il y aura de désagréments et d’inconforts.


QUELS SONT LES BÉNÉFICES DE CETTE PRATIQUE ?


Le traitement ostéopathique prévient des douleurs articulaires type lombalgies, sciatique mais pas seulement ! Il permet également de favoriser la circulation sanguine (le volume sanguin est augmenté) ce qui permet d’éviter les sensations de jambes lourdes, les œdèmes... Le travail du muscle de la respiration, le diaphragme, favorise cette circulation sanguine, le brassage des viscères pour améliorer le transit et évite les sensations d'oppression thoracique.


En libérant des tensions mécaniques du corps, le sommeil et la digestion s’améliorent.

Grâce a des techniques douces et adaptées, l’ostéopathe libère les zones de tensions pour harmoniser l’ensemble du corps de la femme. La thérapeutique médicale est limitée pendant la grossesse, l’ostéopathie donc, comme d’autres médecines douces, sont pleinement adaptées au maintien du confort de la future maman. Il est intéressant de travailler sur la mobilité du bassin et du petit bassin dans les semaines précédant l’accouchement: plus le bassin est libre, plus des mécanismes physiologiques de l’accouchement sont permis.


Prendre soin de soi doit être l’unique obligation pendant la grossesse ! Pour accueillir bébé dans les meilleures dispositions physiques et émotionnelles. Par la suite une séance d’ostéopathie pour le bébé et pour la maman seront les bienvenues !



MERCI À MATHILDE, OSTÉOPATHE !

"Je suis osteopathe depuis 10ans, à Réguiny, où est situé mon premier cabinet, et désormais à Arradon le vendredi , chez Vanayoga. Ma pratique est essentiellement basée sur des techniques douces. À chaque consultation, j'investigue le corps dans sa globalité : la sphère osteo-articulaire mais aussi les sphères crâniennes et viscérales, sans oublier de prendre en compte la dimension émotionnelle de certaines tensions. La prise en charge, tout en douceur, permet de suivre le patient tout au long de sa vie : du nourrisson jusque la personne âgée.

En fonction de mon diagnostic, je donne des conseils au patient pour améliorer son confort et "potentialiser" son équilibre. Sur l’hygiène de vie par exemple : activité sportive, posture au travail, étirements, conseils alimentaires et parfois plus ciblés sur la gestion du stress et des émotions: la respiration abdominale ..."

→ Retrouvez Mathilde en consultation chez VanaYoga ici et suivez-là sur Instagram ici



ACCOMPAGNER LA GROSSESSE AVEC LA NATUROPATHIE : LES CONSEILS D'ISABELLE


Préparer la grossesse avec une hygiène de vie adaptée


La naturopathie vise à nous garder en santé via des techniques naturelles. Grâce à une hygiène de vie adaptée, nous pouvons optimiser notre santé et permettre à notre corps d’exprimer sa capacité d’auto-guérison au quotidien. La vie n’étant pas linéaire, nous avons souvent besoin d’ajuster afin de retrouver notre équilibre.


Lorsqu’il y a un désir de grossesse, il est nécessaire de faire le point quant à son hygiène de vie afin d’accueillir la vie le plus sereinement possible. Comme à chaque fois, en naturopathie, nous n’attendons pas que l’inconfort ou le déséquilibre s’installe pour agir. C’est en amont que nous allons être le plus efficace. Il en est de même dans le cheminement d’une future maman. Nous pourrons mettre en place de nouvelles habitudes de vie dès 6 mois environ, avant la conception. C’est un idéal mais il est inutile de se mettre de la pression ! L’idée est de pouvoir faire un grand nettoyage pour que la grossesse soit la plus harmonieuse possible.



LES 5 ÉTAPES DE LA GROSSESSE


Nous pouvons diviser la grossesse en 5 étapes : la pré-conception, le premier trimestre, le deuxième trimestre, le troisième trimestre et le 4e trimestre.

Comme je vous ai dit précédemment, la pré-conception consiste à remettre à niveau ce qui pourrait être défaillant : carences, déséquilibres hormonaux… mais aussi de prendre conscience de sa santé, de son corps, de son fonctionnement habituel. C’est aussi le moment de discuter des 9 mois qui suivront en évoquant les différentes étapes et toute la partie émotionnelle en lien avec la grossesse. Comme lorsqu’on prépare un jardin avant de planter une graine, on travaillera d'abord à nourrir la terre de la meilleure des façons pour qu’il puisse être le plus fertile possible. L’alimentation, l’exercice physique, l’équilibre intestinal, l’équilibre nerveux auront donc un impact considérable dans le projet.


Au premier trimestre, c’est là où le nombre de fausses couches est le plus important, nous ferons donc attention à éviter tout ce qui empêcherait le fœtus de bien s’implanter. Nous réduirons toutes les sources de stress physique et alimentaires : on évite le café, on boit moins de thé, on évite le soja et on mange moins de sucre. On pourra aussi commencer à ritualiser le début et la fin de sa journée avec des respirations et visualisations positives de soi et du futur bébé en bonne santé. On ajoutera des bon acides gras oméga 3, des algues, de la levure de bière pour les vitamines B, les pré et pro-biotiques.


Au second trimestre, on souffle un peu car les 3 premiers mois sont passés et la fatigue des premiers mois tend à disparaître un peu plus. On peu ressentir un regain d’énergie mais c’est pourtant là que certaines carences peuvent s’installer si on ne reste pas vigilante ! On veillera donc à bien vérifier le fer et à booster son alimentation en vitamine C pour éviter toute mauvaise surprise. Le risque de diabète gestationnel est aussi plus grand, on évitera donc les mauvais sucres et on privilégiera le sucre des fruits pour profiter des fibres et aider le transit ! Le yoga pré-natal sera idéal pour rester actives, faire circuler l’énergie et les liquides mais aussi pour connecter avec le bébé.


Au troisième trimestre, le bébé aura pris de plus en plus de place et les épisodes de fatigues pourront être plus présents. L’utérus pourra compresser le bas de l’estomac ce qui amènera de l’inconfort et parfois une perte d’appétit. C’est le moment pour faire des repas plus légers et ajouter des collations. Le terme étant de plus en plus proche, la femme enceinte pourra se sentir plus stressée que d’habitude. Il est nécessaire à ce moment là, de travailler sur les émotions (peurs, doutes…) à l’aide des élixirs floraux et toujours, sur la respiration pour calmer le système nerveux. Il est moins évident à cette période d’avoir recours aux plantes car leur impact peut être préjudiciable pour le bébé.

À part certains hydrolats, bourgeons, magnésium, vitamines et acides gras, j’évite un maximum de complémenter. De plus, si le travail sur l’hygiène de vie a été fait en amont il n’est pas forcément utile de supplémenter énormément.


Après l’accouchement, le plus gros est d’accompagner la jeune maman à prendre confiance dans son rôle de mère et de continuer à prendre soin d’elle. Nombreuses sont les mamans qui ne vivent plus que pour leurs bébés et qui se retrouvent avec un baby blues ou carencés après leur accouchement. L’arrivé du bébé est un apprentissage de chaque jour et chacune fait du mieux qu’elle peut. Mais en ayant travaillé au préalable sur les habitudes à mettre en place, l’organisation quotidienne, des conseils pour le bébé, la maman peut se sentir plus sereine face à cette nouvelle étape de vie.

Je précise souvent aux futures mamans qu’un projet de bébé ne s’arrête pas à l’accouchement. Le 4e trimestre est une étape cruciale dans la vie d’une femme. Lui donner un maximum de clés pour évoluer dans son rôle de mère mais ne pas s’oublier en tant que femme, c’est lui permettre de prendre confiance et de profiter des moments avec son bébé et son entourage plus sereinement.


MERCI À ISABELLE, NATUROPATHE !

"La naturopathie a pris tout son sens lorsque j'étais plus jeune. Après plusieurs années de troubles alimentaires, j'ai découvert une philosophie de vie à laquelle j'ai tout de suite adhéré ! Puis plus tard, j’ai rencontré le yoga. Une philosophie proche de la naturopathie qui me permettait de m’exprimer à travers le corps et qui prenait aussi soin de l’esprit. Depuis, je n’ai jamais cessé de croire qu’être acteur de sa santé était finalement une opportunité pour évoluer et qu’en étant à l’écoute, chacun de nous pouvait choisir le meilleur pour soi ! Voilà pourquoi je me consacre à rendre la naturopathie et le yoga les plus accessibles possible afin de chacun puisse trouver son équilibre. Installée à Vannes dans le Morbihan, mon rêve est de démocratiser les règles de santé qui peuvent nous permettre de rester en bonne santé."

→ Retrouvez Isabelle chez VanaYoga et sur son site internet ici



ACCOMPAGNER LA GROSSESSE AVEC LA RÉFLEXOLOGIE : LES CONSEILS DE TIPHANIE


En réflexologie nous pouvons accompagner les femmes ( et les couples ) pour un désir de grossesse, pendant la grossesse et ce à partir du 3ème mois jusqu'après l'accouchement, ainsi que bébé.


LE DÉSIR DE GROSSESSE


Pour un désir de grossesse, il sera intéressant de travailler avec le couple pour une belle harmonie afin de procurer de la détente et dénouer certaines tensions, je viendrai stimuler les zones pour "favoriser" l'ovulation, le cycle en général. Bien sûr, ceci se fait en complémentarité avec le médecin, gynécologue, ...


PENDANT LA GROSSESSE : HARMONISER LE CORPS


La réflexologie accompagne la grossesse, à compter du 3ème mois, pour équilibrer l'énergie de la future maman sans perturber le bon développement de bébé. La relaxation profonde au cours du soin va permettre à la maman d'être en parfaite harmonie, d'être à l'écoute et captiver, ressentir chaque mouvements, gestes de son bébé, pour passer un agréable moment.


Le soin sera bénéfique pour soulager de manière naturelle les tensions physiques et émotionnelles, les inconforts qui peuvent être liés à la grossesse tel que :

- Les troubles du sommeils

- Les jambes lourdes

- Les tensions du dos

- Les troubles digestifs

- Les tensions nerveuses, troubles urinaires...

Elle apportera avant tout un état de bien être, parfait pour le jour de l'accouchement qui peut faciliter le travail au cours du dernier mois.


RÉCUPÉRER APRÈS L'ACCOUCHEMENT


Après l'accouchement, le travail de réflexologie favorisera la récupération énergétique, accompagnera l'allaitement s'il y a et aidera à éviter le baby blues. Il sera bien de pratiquer un soin à la maman et de s'occuper de bébé ensuite. Une maman détendue = un bébé apaisé !

Pour bébé, la séance est de quelques minutes afin de l'aider à se rééquilibrer, notamment à la suite d'un accouchement difficile, césarienne etc... Un super moment d'échange, de complicité entre la maman/papa et l'enfant, où quelques points /gestes que vous apprendrez pour pouvoir apaiser bébé à la maison.


Pour bébé, après quelques semaines, la réflexologie permettra de soulager un sommeil perturbé, maux de ventre, coliques, constipation, sinus bouchés et un peu plus loin dans le temps les pousses dentaires, en plus d'une véritable détente.


MERCI À TIPHANIE, RÉFLEXOLOGUE !

"J'ai travaillé en maison de retraite pendant plusieurs années, mais le temps manquait pour apporter réellement un bien-être à chacun ... Je me suis donc réorientée, J'ai voulu approfondir ce désir de soin et de bien-être et la réflexologie s'est mise sur mon chemin, je me suis formée sur Lorient et c'était une révélation, détendre, soulager être à l'écoute, prendre le temps... Tout ce qui me manquait auparavant je le retrouvais avec en plus soulager certains maux, le combo idéal... Facilement le massage indien du crâne s'est intégrer à mes soins pour apporter une vraie détente supplémentaire."

→ Retrouvez Tiphanie en consultation chez VanaYoga ici et suivez-là sur Instagram ici



ACCOMPAGNER LA GROSSESSE AVEC LA MICRONUTRITION : LES CONSEILS DE FLORENCE


L’alimentation est reconnue comme l’un des facteurs majeurs du bon déroulement de la grossesse. De nombreux troubles du développement embryonnaire et fœtal sont dûs à des déficits ou déséquilibres nutritionnels : prématurité, enfant de faible poids, pré-éclampsie, spina bifida… La micronutrition a pour mission de corriger ces déséquilibres, en visant à optimiser les besoins en micronutriments, et ce, dès le désir d’enfant.

Quels sont les micronutriments indispensables à une grossesse harmonieuse et bébé en bonne santé ?



LES VITAMINES


Les vitamines du groupe B


La vitamine B9 (ou folate) est indispensable pour les femmes en période pré-conceptionnelle, dès huit semaines avant et jusqu’à huit semaines après la conception, afin de réduire le risque de malformation du système nerveux du fœtus.

La vitamine B12 prévient l'anémie. On recommande une augmentation de l'apport en B12 dans l'alimentation de la maman pour couvrir les besoins fœtaux.


La vitamine D


Elle joue un rôle important dans la minéralisation osseuse du foetus. Elle est indispensable pour un bon fonctionnement du système immunitaire, et exerce un rôle dans le processus de division cellulaire. Elle est apportée à 1/3 par l’alimentation (ex : huile de foie de morue) et à 2/3 par l’exposition solaire. Donc selon la saison pendant laquelle la grossesse se déroule, on peut supplémenter !


LES MINERAUX


Quels sont leurs rôles pendant la grossesse ?


- Le calcium et le phosphore : ils sont indispensables à la minéralisation du squelette.

- Le magnésium : indiqué en cas de crampes, fréquentes pendant la grossesse.

- Le fer : ses besoins sont particulièrement augmentés les 3 premiers mois, une supplémentation permet de réduire les retentissements sur le fœtus.

- Iode : indispensable à la synthèse des hormones thyroïdiennes du fœtus, qui exercent un rôle important au cours du développement neurosensoriel du fœtus. D’où l'importance de consommer régulièrement du poisson, des crustacés, des fruits de mer.

- Le zinc : une carence en zinc peut avoir un impact sur la prématurité, ou un faible poids à la naissance.


LES ACIDES GRAS


Favorisez la consommation d’acides gras insaturés à longue chaîne, ou Omega 3, notamment de type DHA. Le DHA est capital pendant la grossesse, car il participe au développement du cerveau et des yeux (rétine). Les Omega 3 préviennent également la fameuse dépression du post-partum.

On trouve les Omega 3 dans les petits poissons gras, certaines huiles telles que l’huile de colza, de cameline, les huiles de foie de poisson.


LES PROBIOTIQUES


La flore vaginale de la femme enceinte est toujours modifiée, d’où l’intérêt de la rééquilibrer pour éviter la survenue d’infections urinaires ou mycoses, plus fréquentes pendant la grossesse. Donner des probiotiques à souches spécifiques est toujours interessant pour prévenir ces infections !


CONSEILS SUPPLÉMENTAIRES


Évitez de manger trop salé, pour prévenir l'hypertension artérielle et la rétention d'eau. De même, limitez les sucres rapides, les boissons sucrées, pour éviter le diabète gestationnel.


Tous ces micronutriments sont généralement prescrits avant la conception et durant toute la grossesse, sous forme de compléments alimentaires réunissant tous ces composants dans une seule gélule. Ils sont donnés à dose nutritionnelle ,ni la maman, ni le bébé n’ont de risques de surdosage. Mais il faut toujours se référer à un professionnel de santé !


MERCI À FLORENCE, MICRONUTRITIONNISTE ET PHARMACIEN !


"Je suis pharmacien depuis 1990, et au fur et à mesure de mon exercice, je me suis aperçue que les médicaments ne solutionnaient pas forcément tout. On restait dans le traitement des symptômes la plupart du temps. Pourquoi ne pas agir sur la prévention ?

L'alimentation , le sport, un mode de vie sain sont des facteurs favorisant une bonne santé. En 2008, j'ai eu l'occasion de rencontrer un médecin Spécialiste de Nutrition et de Micronutrition et j'ai suivi sa formation pour obtenir un diplôme universitaire (DU de conseil de Micronutrition à l officine). Lors de ma cessation d'activité en tant que pharmacien d’officine, il s’est imposé à moi de prendre enfin mon temps avec les patients et de continuer à les accompagner, que ce soit dans une démarche de prévention-santé, ou pour des cas particuliers, tels que : les troubles du sommeil, le stress, les problèmes articulaires, les troubles féminins, la minceur, les addictions.. et liste est non exhaustive !"

→ Retrouvez Florence en consultation chez VanaYoga ici et suivez-là sur Instagram ici

Voilà pleins de bons conseils à prendre ! Pour aller plus loin, n'hésitez-pas à prendre contact avec elles 🙂 Et nous, on vous prépare un prochain article sur les bienfaits de la sonothérapie 🎵

QUI SOMMES-NOUS

les_blogueuses_des_carnets_de_vannes_2_m

RETROUVEZ-NOUS SUR

logo insta blanc png.png
facebook logo.png

© Les Carnets de Vannes

5 rue Joseph Le Brix - 56000 VANNES - 0290735313

CONTACT

© made by agence close-up  -Tous droits réservés